« Dites 33 | Page d'accueil | Nevermind »

mercredi, 21 septembre 2011

Celle qui était bonne à foutre au feu (mais pas que)

Oui car « on » m'a dit que j'étais bonne tout court (et non, pas pour faire le ménache).

Bon alors j'ai testé la barre à terre et la danse classique débutant adultes, grand moment de lol.
J’ai la souplesse d'un manche à balai et la grâce d’un camionneur – sans compter le manque de coordination tête-bras-jambes. J'ai bien ri allongée sur le ventre à recroqueviller mes jambes en crapaud cuisses dans le sol (vas-y essaie pour voir), et j'ai même fait un roulay-boulay de toute beautay.
Sinon ça m'a rappelé des souvenirs, certes lointains les souvenirs mais c'était sympa.
Cheville et genou ont tenu bon, bon le genou a affreusement tiré, comme globalement tous les muscles de mes jambes – au contraire des abdos pour qui ça a été un parcours de santé. Par contre paye ta torture et tes 1 an sans faire de sport en chambre : dos qui tire, trapèzes qui tirent, et même un peu mal au bras. C'est dans ces moments-là qu'on se dit qu'on a bien été con de pas continuer la danse quand l'âge le permettait ahem.

Là tu vois j’écoute depuis plus d’une heure de la musique classique et je m’imagine prenant un bain rempli de mousse éclairé à la bougie. A défaut j’ai l’intention de faire une playlist de morceaux de classique.

Back to la semaine dernière, j’étais à la caisse derrière deux minots, dont un était majeur puisque la caissière a vérifié sur sa pièce d’identité. Sur le tapis, alors qu’ils calculaient de ne pas dépasser leur budget en rajoutant 3 grands sacs plastiques étaient posés un énorme pack de bière et des tas de bouteilles d'alcool, parmi lesquelles sans doute de la tequila et de la vodka. Le plus âgé tenait un sac plastique pendant que l'autre enfournait les bouteilles qui s'entrechoquaient. Le plus jeune des deux lève alors la tête, nos regards se croisent ou plutôt, il voit mon air dubitatif quant au transport à venir ; et là j'ai a-do-ré : un petit hochement de tête en même temps que les lèvres pincées, la mimique typique de De Niro qui voulait dire : « t'inquiète, on gère ». J'ai a-do-ré. Ce ptit con de peut-être 17 ans m'a ramené 15 ans en arrière, tout à fait le style de mec avec lequel je traînais au lycée *soupir*

En rentrant des courses j'ai croisé mon voisin du dessus qui m'a appris que la Morue se serait faite cambrioler le mois dernier. Intérieurement j'ai rigolé, j'ai joui un peu même, et je jure que pour ça, je n'y suis pour rien :D Dernier fait d'arme : elle s'est faite accompagner par les pompiers, comme je vois plus Gargamel j'en ai déduit qu'elle s'est faite larguer et qu'elle est en dépression... double saux périlleux arrière jouissance !!! Deux jours qu'elle n'est pas là = calme absolu aussi bien le matin que le soir. Si ça pouvait la faire dégager... Bon par contre le voisin du dessus déménage en-dessous, et ça c'est pas cool car ça veut dire nouveau(x) voisin(s) et par extension bruit. In extenso, ESCAPE NOW FAST tu vois.

A part ça, je heart très fort ma Princesse conseillère en image (entre autre) mieux que Cristina ma chérrriiiiiiie. J'ai ainsi découvert quelques 17 ans plus tard (!) que sur chaque pinceau à maquillage du kit acheté aux US figurait son usage (brush, pinceau à lèvres, paupières etc...), et ce en me disant que c'était une super idée :) Mieux vaut tard hein.
Je heart très fort aussi le trèèèèès charmant vendeur de Renault qui m'a gracieusement offert un ballon de rugby <3<3, un jour où je n'étais ni maquillée (yeux de panda +1000) et habillée d'un baggy de ville avec des tongs. Pas la plus glamour nous en conviendrons.

J'ai longuement eu BFF au téléphone, principalement nous avons parlé de ses travaux de peinture de son fils et de sa 2e grossesse, pas de son chômage ni de celle de son mari c'est préférable.
Où il a été notamment question d'un article qu’elle avait lu dans Parents où une mère disait que si elle avait su que son fils était atteint de trisomie 21 elle ne l'aurait pas eu.
BFF trouvait ça disproportionné, violent, méchant même, et il a bien fallu que je lui explique que le monde est rempli de gens méchants qu'en découvrant cette maladie à la naissance t'as un peu envie de bazookaïser la terre entière, et particulièrement le corps médical ; sans compter que tu te retrouves un peu devant le fait accompli de devoir gérer un petit être qui sera toute sa vie différent - et encore plus aux yeux de la société (difficultés d'intégration à l'école, par le travail, relations amicales / affectives), qui ne pourra peut-être pas être scolarisé de façon classique, et que les parents devront affronter le jugement incessant des autres (les gens, cette plaie), donc oui y'a un peu de quoi réagir violemment quand même.

Bref, la guerre des boutons n'est pas seulement le bouquin préféré de mon enfance (avec l'île au trésor et les Petit Nicolas). C'est aussi le signe que les grandes vacances sont définitivement derrière moi (salut le bronzage, bonjour la peau mixte zone T).

L'audit a eu lieu lundi, avant son départ l'auditeur est venu me saluer, tout sourire, en me disant et là je cite deux points ouvrez les guillemets : « Vous avez fait un travail remarquable, bravo ». REMARQUABLE putaing. Je vais même être citée dans son rapport, ce qui me rend pas peu fière.
On m’a très vivement conseillé après ça de demander une augmentation, soit l’équation suivante : thunesx2 = (bite+couteau)/DTC. Mais ça, on le savait déjà.
Toujours point de nouvelles du Côté Obscur, franchement c'est pas très très sérieux.

Sinon je suis totalement soulagée depuis que le Piou a réparé mon ordi misérablement planté (pour les connaisseurs : c: endommagé, restauration du mbr), le Piou mon sauveur qui m’a épaulée dans ma totale détresse (en fait sans TV / internet / téléphone je suis perdue).

Sur ce je vais noter de lister de tête tous les états des Etats-Unis (si tu as capté la référence tu as toute ma reconnaissance), finir la bouteille de champ’ que j’ai entamée et dont le bouchon porte mes initiales, en repensant à REM qui vient de split up et à mon adolescence qui définitivement, a foutu le camp :(

22:19 Écrit par Anouchka dans Moi Je | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : blabla de fille, journal intime, vrac

Commentaires

et tu ne manges pas de dinde tant que tu n'as pas les 50 états, nan mé.
et après t'enchaînes sur les 7 nains :P

Écrit par : Cracotte | jeudi, 22 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

@ Cracotte : Ross sort de ce corps !!!

Écrit par : Anouchka | jeudi, 22 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

OU-NA-GI :)

Nan c'est pas un sushi !!!

Écrit par : Cracotte | jeudi, 22 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.