Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 03 juillet 2016

Was für eine Küche

Nous sommes donc partis, en vacances, à l’étranger.

L’Asticot a pris l’avion pour la première fois, l’avion qui fait « vvvvvvvv » comme le fait aussi la machine à café, le micro-ondes, et globalement tous les trucs qui font du bruit.

Il n’a vu aucun problème à squatter le lit de son p’tit pote, sa table à langer et globalement de lui piquer tous ses jouets. Par contre, pour ce qui est de prêter sa mère, ça n’a pas été la même histoire – surtout lorsqu’il a vu que le p’tit pote me faisait des câlins / jouait avec moi. Du coup il n’a eu d’yeux que pour son père, et a continué sa grève de la faim.
On a réussi à les mettre tous les deux en même temps à la sieste, au lit, dans le bateau gonflable, et dans le canapé-hamac gonflable, j’ai ENCORE pris un coup de soleil #laroutine, j’ai pas fait à manger et j’ai même fait la sieste, j’ai bu du vin quasiment tous les soirs et du coca tous les jours, l’Asticot s’est mis à marcher grâce au trotteur de son ptit pote, bientôt il aura 18 ans *mourir*

Bref, c’était TROP BIEN.

Et puis nous sommes rentrés.

À la sortie de l’aréoport par mille degrés on a croisé 4 mecs avec des Famas, ça nous a bien tendus ; puis on a mis 1h30 pour rentrer à cause des bouchons partout, c’était formidable.
Nous avons retrouvé les cigales de merde et le vent de merde, l’eau est à -8.000 c’est hyper pratique pour aller à la plage : tu cuis dehors mais tu te gèles dedans, option exfoliation gratuite.
Je suis rentrée avec la crève (merci le yoyo des températures + la clim), je l’ai refilée à l’Asticot, en fait c’est simple depuis janvier je suis tous les mois malade, donc autant partir au far west. Enfin ça, c’est pas gagné puisque je n’arrive pas à obtenir de rv pour des visites, ce qui ne me met pas du tout en rogne, non non.
La bonne nouvelle c’est qu’on a les sous pour prendre des déménageurs o/

Terminons par une note rigolote : l’Asticot s’est fait draguer ouvertement pour la première fois de sa vie.
D’ordinaire les grands-mères / dames / jeunes femmes / ados / enfants / bébés de sexe féminin lui sourient, ou disent « il est beau le bébé », ou les deux. Et lui de répondre par son sourire charmeur, l’air canaille. Et elles fondent, toutes.
Cette fois-ci, une petite fille de 7 mois s'approche de l'Asticot, lui marche à 4 pattes vers elle, qui rampe vers lui. Elle est complètement hilare, elle le dévore de ses grands yeux bleus, on sent qu’elle n’a qu’une envie : le bouffer lol. Il s'arrête, intrigué, elle continue de ramper, mue par l’envie, jusqu’à arriver à 2cm de son visage. Elle s’assoit, l'Asticot s'arrête net et ne bouge plus… et sans un regard à la vitesse de l’éclair il se détourne et se casse.
Simplement magnifique.

cartman.gif
 

22:31 Écrit par Anouchka dans Moi Je | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blabla de fille, journal intime

 
Le Grand Souk | Anouchka © 2005-2016