Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 26 mars 2018

Et bonne année quand même !

Ce blog est définitivement parti en désuétude complète mais je ne me résous pas à le supprimer aussi : UPDATE ! Mais ne.nous.emballons.pas, il ne sera question de rien d’exceptionnel comme on s’en doute hein.

J’ai changé de banque, meilleure décision jamais, j’ai gagné presque 300 euros sans bouger de chez moi, c’est merveilleux et j’aurais dû le faire bien plus tôt !

J’ai commandé une nouvelle batterie de cuisine qui fait la job mais qui est vraiment de la marde, l’Asticot a soufflé une bougie supplémentaire et continue sa rébellion ; il paraît que c’est mieux maintenant qu’à l’adolescence, genre entre les deux il ne se passe rien haha laissez-moi rire jaune. Bref, il peut être aussi gentil et adorable qu’une terreur exécrable, le côté obscur de son père la force probablement.

J’en suis à ma énième rhino (merci l’hiver pourri qui dure 6 mois tsé), je joue à « refile-moi ta crève » avec l’Asticot, une semaine pour lui et 10 jours pour ma gueule dont 6 à 2g d’amoxiciline / jour où il faut tout assurer comme si de rien n’était bien entendu ; sans compter que les antibios me font doubler de volume, enfin de toute façon je ne me pèse plus mais je suis bien saucissonnée dans mes jeans.

be%20happy.jpg

A défaut d’avoir le cuissot lisse j’ai un ventre plat et un abdomen drôlement bien dessiné depuis 6 mois. Si ce n’était pas des yeux de panda #teamparentepuise et au moins 3 cheveux blancs qui vivent leur vie, je suis finalement pas trop mal conservée pour bientôt beaucoup trop de bougies à souffler.

En vrai je ne vais pas bien mais je m’en accommode, je ne peux pas me voir en peinture mais je m’en fous, je m’en fous à tel point que j’ai perdu toute notion de temps ou plutôt : mes priorités ont changé. 2 ans de jachère dis donc, j’avais même pas idée ! J’avoue que je fais rien pour ça, j’ai vraiment essayé, petit à petit j’ai lâché l’affaire, aujourd’hui ça m’emmerde, et la situation et de ne rien faire, mais toutes les solutions proposées ont été au mieux ignorées au pire jetées à ma gueule, je suis pas maso.

Je m'habille en jean ou jogging / baskets parce que c'est pratique, je ne me maquille plus que très occasionnellement parce que j'ai autre chose à foutre, et je pense arrêter définitivement toute forme de contraception et enfin nettoyer mon corps de toutes ces merdes ; et puis la vasectomie fonctionne très bien de nos jours.

A la rentrée si les planètes sont alignées le planning le permet je vais tenter de retourner chez l’esthéticienne reprendre mon cheminement personnel, en partant du principe que « l’analyse ça ne sert à rien / ça ne résout rien » et que « n’importe qui peut être psychanalyste » – si tu t’étouffes là-bas au fond c’est normal, et encore t’as pas entendu les arguments huhu.

Bref ! On n’est pas sortis de l’auberge ni des ronces mais heureusement, il nous reste l’alcool !

22:40 Écrit par Anouchka dans Sous la Couette | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blabla de fille, journal intime

 
Le Grand Souk | Anouchka © 2005-2018