Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 16 février 2015

Four traditionnel ou à chaleur tournante

 arrivage.png

37 semaines, je n’ai toujours pas démoulé. Toujours plus de coups de pieds et de contractions utérines, mais « c’est normal », je suis saou-lée -_______- Alors certes c’est bien joli de m’obliger à grossir couver et c’est pour la bonne cause, mais me répéter que je vais accoucher avant terme, « d’ici une semaine / 15 jours », et au final me mener en bateau, ça, ce n’est pas joli du tout ; je suis en colère, je suis triste, j’essaye de faire bonne figure mais au final, je pleure à chaudes larmes sur mon oreiller.
Et puis c’est pas comme si j’attendais avec impatience les sushis, les tartares, le camembert et autres fromages au lait cru, manger une pomme sans la peler, les binouzes et le Chablis. Non, c’est pas comme si.

Pour arranger le tout, je n’ai toujours pas trouvé de famille d’accueil pour le Chat de l’Enfer, bah oui c’est moi qui m’y colle vu que l’Homme m’a dit s’en être occupé et qu’en fait NON -______-

Sinon le Grand Chef nous a incidemment demandé si nous allions faire baptiser l’Asticot : quoi le fuck j’ai envie de te dire.
Il faut savoir qu’à la base il exècre au plus haut point ce qui lui rappelle de près ou de loin le prêchi-prêcha auquel il a été vacciné de force (d’où les nombreux Noyel volontairement gâchés) (il aurait pu éviter de faire ce même forcing avec moi) (bref). Ça a bien fait marrer la Reine Mère, pourtant vaccinée de force elle aussi.

Les souvenirs qu’il me reste du catéchisme sont que nous regardions « Santa Barbara » à la télé chez ma copine après. Le début d’une vie de pècheresse en somme. Puis vint la période « église le dimanche » où j’étais enfant de cœur (ce qui était sympa puisque je chantais) (mais les moments de chants sont très courts comparativement au temps infiniment long durant lequel tu zzzZZZZzzzz gentiment le cul sur ton banc).
Après la communion c’est devenu vachement plus fun (tu noteras l’ironie du propos), l’ostie rappelant un peu le pain azyme mais surtout parce que dans le sud-ouest, le prêtre mettait du vin rouge dans son calice et les gamins faisaient la queue pour s’en envoyer une lichette – moi la première, tu te doutes.
Il y eût aussi cet espèce de
« week-end d’intégration » dans une vieille bâtisse entourée d’un magnifique champ avec un vieil arbre tordu au milieu où je ne trouvais rien à dire au prêtre durant la confession obligatoire (et pourtant des conneries j’en avais faites) (je me suis contentée, je crois, d’un « je n’ai pas été gentille avec mes parents ») (huhu). Fait notable, les filles couraient après les garçons en jouant à trap-trap, et j’ai marché dans une énorme bouse de vache – juste avant ladite confession, mécréante jusqu’au bout je te dis !
Quelques années plus tard, on m’affubla d’une aube et d’un cierge, et par je ne sais quel enchantement il s’en fut terminé de mon « éducation religieuse ».
Comme l’a dit Titiou : « Dieu, si tant est qu’il existe […] a surtout organisé des trucs comme la photosynthèse des géraniums ». Perfect résumé is perfect. Fait non négligeable, ni l’Homme ni moi ne croyons en Dieu. La bonne blague hein ^^

Bref. On a enfin reçu le sèche-linge et la nouvelle voiture, la Cracotte est au taquet et les Hautes Instances le sont tout autant, enfin si Môssieur l’Asticot veut bien montrer le bout de son nez. A BON ENTENDEUR HEIN !

20:31 Écrit par Anouchka dans Fas Cagat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blabla de fille, journal intime

 
Le Grand Souk | Anouchka © 2005-2015