Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 29 novembre 2014

Novembre, 29e jour

La bague au doigt
Ça y est c’est fait, je suis une adulte.
Après avoir sucé des bites fait voltiger ma culotte, j’ai trouvé un mec fixe, avec lequel j’habite, dans un chez nous choisi par nous. Un mec bien, loyal honnête et droit comme dans la chanson, un geek tendre qui la ramène un peu trop fort parfois, un qui ne se laisse pas faire, un qui m’accepte telle que je suis, un qui me fait un enfant.

Et donc voilà : Supernouchka est pacsée.

4VlELX7.gif

Le point Euskadi
Pour fêter ça, nous sommes partis vadrouiller au Pays Basque, l’occasion pour l’Homme de voir de VRAIES VAGUES lol.
L’océan, le calme, la quiétude, la douceur de l’été indien, les arcs en ciel sur les vagues, mais aussi des tas de ronds-points, des tonnes de dos d’âne, et autant d’Intermarché.

Nein nein nein nein
Le matelas à mémoire de forme, spa possible. Et pas seulement lorsque tu es un petit baleineau qui doit rouler pour sortir du lit (oh te marre pas toi là-bas je te vois). Certes quand l’Homme saute dessus je ne me retrouve pas collée au plafond, mais c’est bien le seul avantage.

La tachycardiiiiiie
La tachycardiiiiiie… Je ne sais pas d’où elle est sort celle-là, probablement du même endroit que mon eczéma. Et puis c’est pas comme si, EN PLUS, on avait parlé de la Bouatte dans le dernier épisode inédit de « Recherche appartement ou maison » :(

Le point bidon
L’Asticot ne « bloubloute » plus, il bouge, il s’agite, il remue, il pédale, enfin je ne sais pas trop ce qu’il trafique comme gymkhana mais punaise, il est vif ! Il n’aime pas que je me baisse, que je m’accroupisse, que je m’énerve (il a raison), par contre il a l’air de bien kiffer ce que je mange – contrairement à la balance, cette salope.
Mettre des bas de contention (oui) est des plus compliqué, vive les chaussures à zip et adieu les Kickers (temporairement, bien sûr). Si ça continue je vais finir assise sur un tabouret pour pouvoir manger à table (je prendrai un plateau repas plutôt que de m’infliger ça).

Le point STFU
Alors bien sûr, bien entendu, EVIDEMMENT, « c’est normal », t’as toujours quelqu’un ou plutôt quelqu’une qui a démoulé avant toi et qui SAIS : pour les seins, les migraines, les sciatalgies, les jambes lourdes, les ligaments et j’en passe.
Comme j’ai dit à la sage-femme, « tout le monde est à la même enseigne » : mind your own business, thank you and bye.

Le point Tchi-Tchah
J’ai vu Interstellar, et j’ai trouvé ça nase. J’ai aussi vu Astérix et le domaine des dieux, et j’ai bien rigolé.

Le point Evelyne
J’en ai ras le bol de la vigilance orange une semaine sur deux : le beau temps dans le SFE n’est plus, il y fait tout pourri, il pleut, et quand il ne pleut pas, il fait moche. Les seuls à kiffer, ce sont les coprins chevelus et une famille d’autres champignons romanichels qui ont élu domicile dans le jardin.

Le point on s’en bat les c*uilles
Numéro 10 a emménagé avec sa cops, le BF (celui qui a eu la brillante idée de devenir riche avec du méthane) (pour l’instant, l’idée en est au stade… d’idée) va se marier, avec la gonzesse qu’il a engrossée, celle-là même qui a fait du fromage avec son lait maternel (véridique).

Vivement Noyel hein.

19:56 Écrit par Anouchka dans Epices et Tout ! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blabla de fille, vrac

 
Le Grand Souk | Anouchka © 2005-2014