Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 05 décembre 2012

Intermède

Attendu la scoumoune notoire dont je fais preuve niveau santé cette année, attendu les écarts de températures que nous connaissons dans le SFE depuis un mois, attendu la moquette que je foule tous les jours à la Bouatte (coucou les acariens) et le taux d’humidité que je rencontre chez moi, je ne pouvais pas être malade quelques petits jours. Non, il valait mieux que j’enchaîne directement sur autre chose. La laryngite par exemple. Je remercie mon corps de lutter vaillamment malgré les migraines et les baisses de régime, et de supporter aussi bien la cortisone depuis 10 jours :/

Bref. Point de ma santé je ne vais t’entretenir plus longtemps. On m’a gentiment demandé de répondre à 10 questions, que voici donc :

1. Si tu devais changer ton netbook qui rame, surchauffe et dont la batterie est défaillante (2h30 au max), tu prendrais une tablette ou un netbook nouvel génération ?
Sans hésitation, un netbook nouvelle génération. Ne serait-ce que pour les ports USB (très pratiques pour transférer des photos notamment ^^).

2. Une des mes profs a dit qu'au vu de la situation dans mon stage, je devrais user de diplomatie pour les mois à venir. As-tu rigolé en lisant cette phrase ?
Non, je pense que cette personne est de bon conseil. Et qu’en vieillissant mûrissant tu fermes un peu plus ta gueule mets un peu plus d'eau dans ton vin ^^

3. T'es plutôt Diego ou Dora ?
Vu que j’ai pas de marmots, je dirais Dora. Surtout depuis que j’ai appris que son nom de famille était Jones, comme Indiana.

4. Quand dans une table ronde de « professionnels » qui ont tous la même formation et le même job, tout le monde a donné son salaire sauf un, que penses-tu de cette dernière personne ?
Si c’est moi, qu’elle a honte du maigre salaire qu’elle gagne durement. Si c’est toi, que tu es le vilain petit canard qu’il vaut mieux mentir que ne rien répondre.

5. La question de saison, tu préfères le nez complètement bouché ou la gorge en feu que tu peux rien avaler ?
Je vais te faire une réponse de normand : ni l’un ni l’autre. En général je commence par la gorge en feu puis mon nez se bouche, donc je ne peux plus respirer sans d’atroces souffrances. Je compatis.

6. Tu préfères acheter un top beaucoup trop décolleté ou un pantalon à taille vraiment trop basse ?
Cf. question 5. Je ne mets que des pantalons taille basse, question de préférence.

7. T'es plutôt douche avant ptit déj ou l'inverse ?
Le café est obligatoire avant de prendre forme humaine. Sauf si c’est pas possible autrement.

8. Si tu n'avais qu'une demi-heure de libre chaque jour le soir en rentrant dans ton home sweet home en état de bordel absolu, tu ferais quoi en premier en arrivant ?
Je poserais mes affaires, j’enlèverais mes chaussures, et je profiterai de ce court moment pour me poser peinarde devant la télé et faire fondre quelques neurones.

9. T'arrives chez le mec avec qui tu rêves de faire ta vie et tu découvres les coussins de son lit :

p-coussin-deco-carotte.jpg

Que fais-tu ? Mets-tu en doute son hétérosexualité ?
Je me dis qu’il les avait sans doute étant petit ou que sa mère a dû les lui donner ; et j’achète fissa des housses.

10. Tu préfères qu'on te dise Merci ou S'il te plaît ?
S’il te plait. Et merci, après.

A mon tour de refiler la patate à qui serait en panne d’inspiration n’en veux :

1. Tu fais quoi le 31 décembre ?
2. T’as vu quoi au ciné de sympa récemment ?
3. T’écoutes quoi comme musique en ce moment ?
4. Bleu, rouge ou vert ?
5. Tu penses quoi du retour de Burger King en France ?
6. Mon ordi ramant sévèrement sa mère, j’envisage de le changer. Quel produit me conseillerais-tu en sachant que seule la tour est à changer et que je ne souhaite pas vendre un rein ?
7. Pour ou contre les slims dans les Moon-Boots ?
8. Lorsqu’une personne te manque de respect selon toi, que ce soit dans le cadre professionnel ou personnel, et que tu es à deux doigts de péter une pile, que fais-tu pour faire descendre la pression ?
9. Tu dois t’habiller pumpilup pour choper du mâle, tout en étant bien dans tes fringues et à l’aise pour danser. Tu mets quoi ?
10. L’aile ou la cuisse ?

21:29 Écrit par Anouchka dans Misc | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : blabla de fille, quizz

mercredi, 30 novembre 2011

Miserere dominus

Mon super prof d’éco de seconde m’a dit, lors de nos premiers cours, de toujours rester vigilant quant à ce que les médias diffusent, de toujours rester critique, et de toujours avoir si possible une opinion sur l’actualité.

Parfois j’aimerais ne pas être seule à point d’exclamationner m’étonner dans mon canapé. Le web 2.0, qui a pourtant la critique facile et acide des programmes télé – notamment des programmes « légers » (téléréalités, fictions bien franchouillardes, élection de Miss France – liste non exhaustive) – n’a pas parlé de ce chouette reportage à propos de l'existence du point G, du clito comme organe à part entière et de l’éjac’ féminine (je vais avoir de chouettes requêtes Google avec ça).

Pas plus qu'il n'a parlé d'Enquête Exclusive (Bernaaaard <3<3) où les conducteurs sans permis et les runners ne voient pas OU EST LE PROBLEME.
Faire n’importe quoi avec un volant entre les mains, ne pas payer ses amendes, je veux dire, si en plus il faut commencer à respecter les lois où va-t-on hein. En même temps, si tu tues un cycliste lors d'un accident de la route tu ne prends que 18 mois de tôle avec sursis. Bah la prochaine fois je pourrais buter quelqu’un la Morue en toute impunité, non ?

J’ai lu sur Slate une tribune donnée à une prof de ZEP à propos d'une énième réforme de l'éduc' nat' concernant le système de notation des profs. Elle y raconte son quotidien c’est-à-dire comment souvent, ces jeunes issus de banlieues défavorisées sont violents, ont d'énormes retards / lacunes scolaires, famille monoparentale, la mère parle à peine le français. Mais la prof, elle, malgré les difficultés et un objectif (obligation ?) de résultat imposé par sa hiérarchie y croit dur comme fer, même avec le peu de moyens mis à sa disposition elle peut changer le mooooonde NON MAIS HELLO LE CLICHE. A aucun moment elle n’a parlé du système d’évaluation professoral.

Hier dans LGJ était invité un « pseudo » rappeur (que je ne nommerais pas parce qu'il fait de la soupe et que j'ai aucune envie de lui faire de la pub) dont un chroniqueur raconte l’histoire : en cavale pendant 2 ans pour trafic de stup ou deal je sais plus bien, il a joué au chat et à la souris avec les flics tout en postant des vidéos sur youtube à base de nique la police. Finalement il s'est fait prendre, pendant qu'il était en tôle il a fait un album, NORMAL.
Non seulement le mec s'exprime dans un français approximatif mais en plus il ne sait pas rapper – bon ça à la limite y’en a eu d’autres avant lui (il y a eu les boys bands aussi). Logiquement lorsque tu parles de ta réalité (la cité, la dope, la cavale, le zonzon), tu as un avis sur ce qui se passe autour de toi. La conversation dévie sur la politique, et là le gars dit ne pas s'y intéresser (et je suppose bien sûr qu'il ne va pas voter, s'il a jamais voté d'ailleurs). Il s’est contenté de faire de la figuration, en souriant car il est « fier de son parcours » ; il aurait tort de s’en priver, il est invité chez Denisot au même titre que Michael-wet-Fassbender ou les Red Hot. NON MAIS NON PUTAIN.

Peut-être que les gens ne regardent pas la télé, mais j’y crois moyen. Sans doute le web 2.0 n’est-il pas le meilleur réflecteur pour des sujets comme ceux-là.
C’est sûr, les reportages / émissions intéressants ne sont pas les plus présentes dans le PAF. Il est plus facile de combler le « temps de cerveau disponible » des ménagères de moins de 50 ans (et des autres) avec des programmes abrutissants, en alternance avec des films maintes et maintes fois diffusés sur les chaînes TNT.
Je m’inclus là-dedans, je ne me cache pas avoir regardé Les Anges de la téléréalité, essentiellement parce que ça se passait à NY mais aussi parce que j’ai totalement craqué sur Guillaume LVK, un garçon cultivé et intelligent qui aurait été parfait dans La Guerre des Boutons (le livre).

Il est vrai par ailleurs que la réalité c’est pas franchement SIMPA L’AMBIANSS. Si tu veux plomber ta journée, tu regardes le journal télévisé.
Mais garder un œil critique sur ce que les médias diffusent avec une impartialité souvent discutable, me paraît essentiel.

Ça et regarder Boardwalk Empire.

17:03 Écrit par Anouchka dans Misc | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blabla de fille, médias

samedi, 29 janvier 2011

Grosse marade

Si mon tatoueur était devant sa télé jeudi soir, et qu’il a regardé ce fabuleux reportage sur le tatouage dans « Envoyé Spécial », il a dû faire de jolis bons de cabri fou sur son canapé.

Déjà, on y apprend que le tatouage est à la mode.
Comprendre par-là que le monde de la Mode s’y intéresse, en parle et l’affiche (publicités, défilés, magazines). Et puis le tatouage se féminise, grâce à des stars comme Angelina Jolie ou Megan Fox (qui a copié ceux d’Angelina en plus moche huhu). J’ai envie de dire : what a découverte ! Les journalistes m’étonneront toujours – pour ceux que ça intéresse, le tatouage remonte au Néolithique.

Entrée en la matière avec notre Tintin national – à croire qu’il n’y a qu’un seul tatoueur génial en France, hein. Puis, immersion au salon du tatouage. Ça je kifferais grave, parce que pour moi les tatoueurs sont des artistes, et c'est sans doute le lieu le plus approprié pour rencontrer des gens qui ont des tatouages magnifiques et des professionnels.

Donc, au salon du tatouage, Truc, 31 ans, fraichement divorcée, à qui l’ex-mari interdisait de se faire tatouer. A présent qu’elle est « libre » de faire ce qu’elle veut de son cul corps, elle va passer à l’acte, elle cherche un motif original ; là j’ai juste failli mourir de rire : elle se fait faire un espèce de tribal ( ?) tout fin très basique, en forme de V (comme viol ?) juste au-dessus de la raie du cul, le genre de trucs que tu trouves dans Google Images et sur n’importe quel marché estival. Non mais au secours. Ça, c’est un truc qui me dépasse. Comment faire de l’original avec quelque chose qui existe déjà ?!? Autant si tu t’appropries un dessin et que tu le fais tien d’accord mais bon bref. Et l’endroit, en bas du dos, c’était un peu couru d’avance (je ne critique pas je constate comme dirais l’autre). Après, chacun sa came hein.
Ah et autre grand moment, la belle-sœur qui accompagne Truc va elle aussi se faire tatouer, des étoiles. Mike si tu lis ceci je sais que tu te marres (mon tatoueur, même sous la contrainte, se refusera à tatouer des étoiles).

Ensuite, présentation de Machine qui s’est fait faire son premier tatouage à 16 ans, sans l’autorisation de ses parents. Machine a près de 60 tatouages aujourd’hui, ce qui fait beaucoup pour son jeune âge il est vrai – d'autres exemples ici. Bah après tout, pourquoi pas. La BFF de Machine ressemble beaucoup à Pandora (et n’allez pas croire que je lis des blogs mode, je lis des gens qui en parlent), même coupe de cheveux même grosses lunettes, le piercing entre les narines façon vache en plus.
Les parents de Machine sont bien entendu une pure caricature : « On ne comprend pas, on ne t’a pas faite comme cela, on ne te reconnaît plus, tu vas en avoir d’autres ? ». Pathétique, mais  compréhensible (et vive les psy !).

Arrive alors le Sociologue, car il est de bon ton d’expliquer au commun des mortels d’où vient cette mode à la mode. Rébellion, besoin de se réapproprier son corps (et se défaire distinguer de ses parents), appartenance à un groupe etc. Bonjour Evidence. Enfin peut-être n’est-ce évident que pour moi qui est fait un petit peu de socio.

Faisons une pause kit-kat, let’s talk about sex me baby.

Je crois que j’ai voulu me faire tatouer lorsque j’avais 13 ans. Ni en quelconque rébellion ou distinction par rapport à mes parents (ça aurait pu, mais le verbe a toujours eu mes faveurs pour cela) mais l’envie d'avoir un dessin artistique qui me ressemblerait sur ma peau ad vitam aeternam. Je trouvais le tatouage tout simplement beau. Puis Kurt Cobain est passé par là et à la place j'ai eu les cheveux violets. L’idée du tatouage est restée en hibernation, elle a lentement mûri.
Lorsque je me suis décidée, j’étais parfaitement consciente qu’à 80 balais j’aurai encore mon tatouage, peut-être un peu déformé, peut-être avec une couleur passée. Aussi bien pour le dessin que pour l’endroit, mes deux tatouages ont été longuement réfléchis. Le seul élément évident était la couleur, par rapport à ma carnation. L’endroit devait ne pas être trop visible, pas trop exposé à la lumière (notamment l’été). Quant au motif, il était évident pour moi qu’il devait y avoir une signification.

J’ai rencontré mon tatoueur dans une salle de sport ; ce que j’ai d’abord aimé chez lui, en plus de ses tatouages, c’est qu’il est beau et bien bâti ; et surtout son regard droit, le professionnalisme avec lequel il me parlait de son métier, et son côté potache. Ensuite, je suis allée le voir au salon, voir ses travaux et la façon dont il travaille ; il m’a mise en confiance aussi bien concernant la stérilisation de ses outils que par rapport à la douleur (« c’est entre la coupure, la brûlure, et l’électricité » qu’il m’a dit). Et surtout, Mike a une philosophie dans son travail : il lui arrive de refuser de faire certaines pièces, ou de reprendre certains tatouages ; il pourrait prendre de la thune et tout, mais il est super correct.

Mon premier tatouage ressemble sans doute à d’autres du même genre, même si le dessin est peu réalisé je pense. J’ai expliqué ce que je souhaitais, Mike a retravaillé et adapté le dessin à ma demande ; l’endroit, sa taille et le choix des couleurs font son originalité. Le second est réellement plus personnel, je peux même dire que je l’ai accouché puisque c’est une création et que, a priori, personne dans le monde n’a le même [insérer la fierté personnelle ici].

Suite du reportage avec de pseudos tatoueurs qui se font du flouze sur le dos des honnêtes gens. J’entends par-là les tatoueurs à domicile. A domicile ? Je savais même pas que ça existait – sans doute parce que je vis dans un monde parallèle. Sérieusement, il y a des gens qui envisageraient de se faire tatouer chez eux ? Genre comme pour l’accouchement dans sa propre baignoire, ton tatoueur emmène son barda et pouf pouf il sort ses gants ses aiguilles et en avant Guingamp ?! Non mais laissez-moi rire !

Enchaînement logique sur les personnes qui se sont faites tatouer et qui 1/ regrettent leur geste plus tard 2/ ont eu des réactions dermatologiques violentes ensuite. Pour les premiers, bonjour Jugeote, à moins d’un tatouage au henné ou un tatouage temporaire (d’une durée de vie de 6 mois à 1 an environ), effectivement le tatouage va persister toute la vie durant.
Pour ce qui est des réactions dermatologiques, ça, j’avoue que jamais je n’y avais pensé. D’autant que c’est avec la couleur que des dermites et autres eczémas peuvent se manifester. Mes deux tatouages sont en couleur, et douleur de la piqûre mis à part, je n’ai pas eu de souci ni au niveau de la couleur ni au niveau de la cicatrisation.
Soyons un peu intelligents deux secondes : les gens ne savent-ils pas que le tatouage est certes beau, artistique toussa mais avant tout un acte que l’on pourrait qualifier de « chirurgical » ? Bon Sens, Jugeote et Evidence font une partouze.

Le pompon revient à Bidule, qui, avant même d’avoir fait une école de dessin – je ne parle même pas des Beaux-Arts – a décidé de se mettre au tatouage ; pour se faire, elle a commandé un kit sur internet, et pouf pouf elle s’est entrainée sur sa famille et ses amis. Hahahah. Putain la confiance folie des gens, quoi. Aussi bien pour celui qui fait que pour ceux qui laissent faire ! Et le père de dire : « Oui, c’est vrai c’est pas parfait, c’est même un peu loupé mais bon moi je suis content ». LOL. Monsieur tu as un gribouillis sur le bras !!
Quelque temps plus tard, Bidule va apprendre avec une vraie tatoueuse, s’entraîne telle Meredith Grey suturant du poulet, à tatouer des oreilles de cochon. Et se rendra compte aussi de ce qu’elle nommera des « erreurs de débutantes ». Ouais, sauf qu’une erreur que tu gardes à vie sur ta peau c’est pas comme quand tu loupes une toile quoi.
Finalement, Bidule décidera de s’orienter vers le maquillage permanent, à nouveau j’ai envie de dire LOL, le tatouage permanent de maquillage et le tatouage tout court hellooooo c’est un peu trop pas pareil différent rien à voir, si je peux m’exprimer ainsi.

Pour ceux que ça intéresse, le replay ici.

23:50 Écrit par Anouchka dans Misc | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : blabla de fille, médias

jeudi, 23 décembre 2010

Fruits et légumes

L’autre jour, j’ai fait part à haute voix d’une réflexion de la plus haute importance au Piou.

J'adore cette pub. Pas pour la pub en elle-même mais pour sa bande-son. Dès qu’elle démarre, je suis transportée dans une autre dimension. Cette même musique qui m'a prise aux tripes et émue aux larmes au concert.

Bien sûr, j'aime cette pub aussi pour Jude (même si je lui préfère Brad). Le Piou (jaloux ?) trouve que Jude est aussi expressif qu’un navet. Voilà qui m’a laissée bien circonspecte.

Divergence d’opinion, goûts et couleurs toussa. Mars et Vénus, non ?!?

16:46 Écrit par Anouchka dans Misc | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : blabla de fille, vrac

lundi, 01 novembre 2010

Ghosts n stuff

Je suis tombée sur cette vidéo totalement par hasard, depuis j'aime d'amour ce Casper <3

10:50 Écrit par Anouchka dans Misc | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blabla de fille, médias

samedi, 31 juillet 2010

Logique de l'absurde

Se coucher à 1 heure du mat’ tous les jours, ce n’est pas raisonnable.
Mais on trouve de chouettes trucs sur le web – comme des photos de kékettes tatouées (hinhinhin) et des vidéos aussi.

01:28 Écrit par Anouchka dans Misc | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : blabla de fille, médias

mardi, 20 avril 2010

Girls they wanna have fun

Etape 1 : configurer la télé en ftp pour transférer des fichiers depuis son DD jusqu'à l'ordi et inversement.

Etape 2 : dl via un torrent, puis transférer le tout de l'ordi sur la télé.

Ca vous fait rigoler ? Vous avez bien raison, 80% des français ne doivent pas non plus savoir se servir d'une tondeuse à gazon (et pas uniquement parce qu'ils n'ont pas de jardin, hein).
Je ne suis pas une geekette. Je bidouille tout au plus. Jusqu'à présent je ne dl que de la musique avec la mule, et encore, uniquement les chansons du moment ou quelques clips parfois.

Mais là, en regardant Gossip Girl, ça m'a pété. Envie de voir la suite des séries que j'aime sans attendre leur diffusion française un an plus tard. Envie de voir certains films loupés au cinéma. Et pas du tout en vie de les acheter en VOD. En plus comme je sors moins ces derniers temps (excuse en bois, bonjour !) ça tombe très bien.

Hier soir donc, à l'heure où beaucoup avaient fusionné avec leur canapé / lit / moitié, je bidouillais sur l'ordi en regardant la télé et en mangeant un délicieux yaourt au citron (je crois qu'en vrai, j'aurai bien aimé bosser dans l'informatique).
Par contre va falloir que j'envisage de me coucher tôt quand même (genre pas entre 1 et 3 heures du mat' comme ces 2 derniers jours :/).

Karamazov rien à voir, j'aimerai qu'on arrête de dire que MGMT est le nouveau plus grand groupe de rock du monde entier, parce que NON, ça ne l'est pas.

00:45 Écrit par Anouchka dans Misc | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : blabla de fille, médias

vendredi, 26 mars 2010

Qui suis-je, où vais-je

Dans quelle étagère, tout ça et tout et bien plus encore...

En fait, je suis...

 

Vous êtes Ludmilla

Vous êtes indépendant, déterminé, un peu gueulard sur les bords, mais cela ne vous empêche pas d'être le bon pote que l'on aime bien voir. Si vous êtes une femme, vous êtes un sacré garçon manqué, et si vous rotez devant tout le monde, c'est normal, c'est la bière.

 

 

C'est pas moi qui le dit, c'est lui.

 

 

 

En fait, j'suis rock ^^

 

14:16 Écrit par Anouchka dans Misc | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : blabla de fille, quizz

mercredi, 03 mars 2010

Musique d'attente

Pour te faire patienter en attendant le prochain post, voici un petit florilège des requêtes amenant ici :

- prix calendrite : tu m'as pris pour un conduc' travaux ou bien ?
- baisse queue de programme appartement neuf : la baisse des queues n'est pourtant pas de bonne augure d'habitude
- loose intersidérale
- anouchka chignon
- simone horton : association pour le moins improbable :-)
- la grande boudin : moi je connais la grande zoa c'est tout
- mort de lol : MDL ?
- respirer par la bouche bien bonne pour le morale : « c'est bonne bonne, c'est bonne bonne ! »
- cité de la peur oh luc : O-D-I-L-E
- fille en culotte : ça c'est parce que je traîne chez CUI ^^

18:17 Écrit par Anouchka dans Misc | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : blabla de fille, médias

mercredi, 03 février 2010

Somewhere along the way

Somewhere along the way my hopefulness turned to sadness
Somewhere along the way my sadness turned to bitterness
Somewhere along the way my bitterness turned to anger
Somewhere along the way my anger turned to vengeance

And the ones that I make pay
Are never the ones who deserve it
and the ones who deserve it they'll never understand it
Yes, I know I'm going to hell in a purple basket
At least I'll be in another world, while you're pissing on my casket

How could you be Oh-oh-oh
So perfect for me ? Oh-oh-oh
Why can't you ignore Oh-oh-oh
The things I did before ? Oh-oh-oh

Somewhere along the way exacting vengeance gave excitement
Somewhere along the way that excitement turned to pleasure
Somewhere along the way that pleasure turned to madness
Sooner or later that kind of madness turns into pain

And the ones that I made pay were never ones who deserved it
Those who helped me along the way, I smacked them as I thanked them
Yes, I know I'm going to hell in a leather jacket
At least I'll be in another world, while you're pissing on my casket

All that I can do now is sing a song of faded glory
And all you got to do is sit there up great and make them horny
Together we will sing songs and tell exaggerated stories
About the way we feel today, and tonight and in the morning

How could you be Oh-oh-oh
So perfect for me ? Oh-oh-oh
Why can't you ignore Oh-oh-oh
The things I did before ? Oh-oh-oh

Take all your fears
Pretend there all true
Take all your plans
Pretend they fell through
But that's what it's like Oh-oh-oh
That's what it's like for most people in this world

The rich or the poor Oh-oh-oh
Muslims or Jews Oh-oh-oh
When roles are reversed Oh-oh-oh
Opinions are, too Oh-oh-oh

That's all I'm gonna say now
Before you come knocking on my door now

21:41 Écrit par Anouchka dans Misc | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blabla de fille, médias

 
Le Grand Souk | Anouchka © 2005-2017