Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 11 février 2014

Buzz l'éclair

Passage rapide pour vous dire que : la famille c’est vraiment de la merde en barre, je ne parle pas de la mienne je le sais depuis longtemps déjà. Mais vouloir emmerder ses propres enfants jusqu’à la lie, leur reprocher tout et n’importe quoi et n’attendre que leur amour en retour, faut vraiment être gravement barge.

A part ça, j’ai choppé une grippe intestinale et me suis bourrée d’Ercéfuryl ce qui l’a anesthésiée et moi aussi par la même occasion. Je suis allée chez l’ORL qui était tout content, et chez le dentiste qui l’était tout autant. Je me suis fait une tendinite au genou sinon ça ne serait pas drôle (comment, ça… j’en sais foutrement rien), j’ai acheté des tas de trucs chez LMerlin et aussi un congélateur.

J’ai fait 80% des démarches administratives inhérentes à un déménagement par internet, rempli pas moins de 3 sacs de 50L de chaussures, 1 de linge et 1 de sacs à mains. J’ai aussi blindé 5 sacs de voyage et 2 cartons de fringues, mis le reste dans des housses, et vive les dressings hein :/
J’ai pas moins de 3 cartons rien que pour mon bureau (!!!) et deux pour mes bouquins / dvds. Je n’ai pas encore fait les cartons de la cuisine, ni rangé mon placard, ni la SDB, mais j’ai trié ma caisse à outils et éliminé pour 100L de merdouilles. Vivement les gros bras pour m’aider à bouger tout ça (sans parler des meubles), ça s’annonce folklo.

La nana de l’agence qui s’occupe de relouer l’appart est venue prendre des photos, il a fallu que je bouge des trucs ça m’a saoulé, elle est restée mille ans, a touuuuuuut inspecté et bien disserté sur le fait qu’il y avait un problème d’humidité : « Il faudrait en trouver l’origine quand même depuis le temps ». OH BEN EN VOILA UNE IDEE QU’ELLE EST BONNE DIDON #captainobvious.

J’ai aussi eu droit à un milliard de réflexions trop pourries du genre « Pour le départ il faudra que la cuvette des toilettes soit propre » « faudra penser à faire un GROS ménage : nettoyer la bouche de la VMC de la SDB, les joints de la douche, les vitres… »… Le pompon étant : « Vous avez rebouché les fissures mais il aurait fallu poncer ensuite ». La seule chose qu’amena cette toute dernière réflexion fut un « Non mais lol quoi » des familles ^^
Sachant que tu peux manger par terre tellement c’est nickel chez moi, qu’à vouloir faire revenir les joints qui datent de Mathusalem ils me sont pratiquement restés dans les doigts, et que je vis dans 75% d’humidité au quotidien, ton grand ménage tu peux te le foutre au cul et faire l’avion si ça te chante, CONNASSE.

Bref je récupère les clefs demain, ensuite y’aura plus qu’à charger le Bolide comme si j’allais au bled !

20:39 Écrit par Anouchka dans Epices et Tout ! | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : blabla de fille, bricol'girl

mardi, 28 février 2012

Il s'en passe, des choses

La semaine dernière, j'ai rêvé que ma cops des RH m'appelait pour me dire qu'elle n'avait pas enregistré une de mes feuilles de congés et que du coup il m'en restait 5 à poser, message subliminal huhu ; j’ai aussi rêvé de ma grand-mère et de fourmis, mais ça n’a rien à voir.
Malheureusement mes congés ne font pas des petits pendant la nuit, et puis faut que j'en garde pour le ski, et pour Pâques aussi huhu. Mais j'ai quand même posé mon lundi.

Pour bien attaquer ce week-end de trois jours, j’ai regardé les Césars avec Jonne  Dujardaine, et les deux premiers épisodes de The River, la série produite par Steven Spielberg. J’ai bien rigolé devant tant de navritude : lorsque Blair Witch rencontre Chucky en Amazonie, on peut dire parfaitement navritude.

Samedi je suis tombée en rade de café, comme le lyophilisé le matin n’est pas possible j’ai essayé de me convaincre que le thé russe me réveillerait tout autant. Hé ben non.
J’ai longuement hésité à aller faire les courses, mais bon les courses un samedi, autant aller à Ikéa en famille hein ; alors j’ai traîné longtemps dans ma salle de bain, traîné avec ma guitare, traîné en yogging avec un vieux pull à débriefer la semaine avec Poto.
J’ai essayé de regarder Sherlock, la *fameuse* série en vogue en ce moment, j'ai pas compris pourquoi, j'ai pas tenu 5 minutes (pas plus en français qu'en VO d'ailleurs).

Dimanche y'avait grasse mat, match de rugby, pizza de chez Capri et bouteille de rouge. Hier je n’ai pas travaillé, j’aurai pu blogger, au lieu de ça j’ai dormi (peu), regardé Amour Gloire et Beauté, fait les courses, acheté du Chablis et des fleurs, regardé Les Feux de l’Amour en buvant du cafééééééé, bouquiné, fait une sieste, et calé un repas avec ma BS – que je verrais, avec un peu de chance, encore 2 ou 3 fois avant le Grand Départ :’(

Tout à l'heure l'anse de la cafetière (oui oui, une cafetière, à l'ancienne) a failli me rester dans les doigts ; ni une ni deux j'attrape la colle, j'en mets où il faut, et je pose la cafetière dans l'évier. Tu vois venir le truc gros comme une maison, et oh que tu as raison.
La cafetière est restée collée à l'évier. Enfin, un morceau est resté collé. Je suis peut-être un peu blonde en bricolage parfois, mais je suis astucieuse. Après avoir décollé les morceaux, j'ai attrapé le duck, j'ai colmaté comme j'ai pu (vas-y faire tenir un puzzle de petits bouts de verre toi), et demain j'en suis quitte pour acheter au mieux une nouvelle verseuse, au pire une nouvelle cafetière.

Trois jours sans café et rien ne va plus.

20:59 Écrit par Anouchka dans Moi Je | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blabla de fille, vrac, bricol'girl

mardi, 19 mai 2009

Transvasement

Voilà, ça m'a pris une heure mais c'est fait.
J'ai déplacé ma mini-cave de la cuisine au placard du couloir. Pourquoi cette idée ? Et bien parce que je dois normalement récupérer en juillet un lave-vaisselle.

Oui,
jusque là je n'en avez pas. J'avoue, je déteste faire la vaisselle, mais à ce que je sache, personne n'en est jamais mort.
En plus, j'ai l'emplacement, les raccords et tout, mais je ne me serais jamais vue aller en acheter un.
Alors plutôt que de laisser cet espace vide, j'ai installé mes 34 bouteilles, les packs de lait et les bouteilles de jus d'orange.

Comme je suis une petite veinarde, ma BM m'a récemment proposé le lave-vaisselle de mon BF2, qui va emménager dans un appart' tout neuf mais dans lequel il ne mettra qu'un mini LL.
Valeur du cadeau : 700 € avec garantie jusqu'en 2011.

Du coup, j'ai fait du vide dans le placard, j'ai rangé toutes mes couvertures / plaids dans le coffre du clic-clac, et toutes mes affaires de bricolage sont au même endroit.

J'aurai pu attendre d'avoir le LL pour faire ça, c'est vrai, mais j'ai du mal à perdre mes p'tites habitudes à mon âge.

Pendant ce temps-là j'en ai profité pour écouter le nouvel album de Ben Harper, très très rock. J'ai même repensé à cette fabuleuse scène du Péril Jeune avec Jimi Hendrix en fond sonore, donc si tu veux faire du bien à tes noreilles je te le conseille.

A présent, je vais faire mon sac pour la Catalogne. Tchô.

20:43 Écrit par Anouchka dans Moi Je | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : blabla de fille, bricol'girl

vendredi, 13 juillet 2007

A taaaable !

Après l'avoir copieusement déjà arrosée, j’ai bien failli foutre le feu à la cuisine.

Je fais toujours des tas de choses en même temps, c'est un fait. C’est en partie pour cette raison que je suis étourdie, car le nombre d’idées que j'ai, ou de choses auxquelles je pense est généralement supérieur à ma vitesse d’exécution.

J'étais donc dans la salle de bains lorsque j'entendis comme un *tchouf* provenant de la cuisine.
Bref, armée des maniques me voilà à taper sur la grille du four pour éteindre les flammes qui – ces connasses – en plus de se répandre et de continuer à brûler la presque totalité du papier sulfurisé de mes légumes en papillottes, ont entamé de brûler les bâtons des brochettes. Et là tu te dis que les brochettes en bois c’est pas franchement une bonne idée. Au moins c’est sûr, la viande est bien cuite hin hin.

Je vais finir par croire que je suis un chat noir pour ma cuisine :-s

01:15 Écrit par Anouchka dans ... | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blabla de fille, bricol'girl

lundi, 26 février 2007

Douche écossaise

Vous n’avez pas idée de la fourberie d’un bouchon de liège dans une bouteille de vin. Il n’a l’air de rien comme ça, mais il prépare un sale coup.

D’abord il se craquelle, puis des petits bouts de liège s’émiettent. Essayer d’enlever ledit bouchon s'avère ici périlleux. Car alors que j’ai toutes les peines du monde à tenter de sauver ce qu’il reste de ce ****** de bouchon de merde, c’est le drame. Le bouchon cède, j’entends un « floc », puis quelques gouttes de vin s’échappent de la bouteille, mouillent le goulot, glissent sur mes doigts… je sens la bouteille se dérober et dans un ultime effort j’essaie de... j'essaie de...

Non seulement j'ai arrosé mes fringues, le sol, et les meubles de la cuisine, mais à présent il me reste le plafond à nettoyer :-s

Sentir le vin, même du bon bordelais qui déchire sa mère, c'est gâché !!

19:45 Écrit par Anouchka dans ... | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blabla de fille, bricol'girl

 
Le Grand Souk | Anouchka © 2005-2017