Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 20 septembre 2010

En mai, fais ce qu'il te plaît

Mais pas qu'en mai. Tout cela serait bien trop réducteur.

J'ai toujours mis la barre haute, et Le Piou est arrivé à un niveau d'exigence tel – tant sur un plan intellectuel, émotionnel que sexuel – que tous les autres à côté susceptibles de (bon, ils sont pas des millions non plus faut pas déconner) font pâle figure.
C’est fade, c’est inodore, incolore et sans saveur. A présent qu'il y a eu la famine, le pain noir et tout le bordel, il serait grand temps qu'il se passe quelque chose. De positif pour moi au niveau affectif j'veux dire. Il serait bon que la roue tourne comme je veux. Le mérite n'a rien à voir là-dedans, mais moi aussi je revendique mon droit au bonheur à deux. Et j’ai bien le droit d’espérer, j’emm*rde les bien-pensants pour qui il ne faut pas se jeter deux fois dans le même mur s’entêter. Quand je pense à ce que j'avais dans mes mains et que je n'étais qu'à 60% en mesure de voir, de toucher... quel foutu gâchis.

Tant qu’à faire, les maux de ventre de ces derniers jours ne venaient pas des orages du lointain, non non non, voyez-vous mon corps aussi est contre moi et me fait de fausses joies. Et je ne peux pas le traiter de PUTE BORGNE, lui, mais cette situation est fort déplaisante (et je me retiens).

Bref. Dimanche, sur les petites heures du matin, je me suis réveillée en sursaut en pensant très fort dans ma tête « oh putain quelle heure il est je vais être en retard au boulot » avant de réaliser que 1/ il faisait encore nuit 2/ on était dimanche.
Ensuite, j’ai enchaîné direct sur un rêve super chelou, à base de croisage d’un pote que j’ai perdu de vue et de sa fille de 2 ans et la petite, qui a de beaux yeux bleus comme sa mère et est aussi bouboule que son père, a un énorme bulbe à l’arrière de son crâne au niveau de la nuque, qui s’avère être un cancer du cerveau. Rien que ça.

Karamazov rien à voir, je suis motivée pour me remettre au sport.
Sur le papier surtout. Une fois que je suis dans l'eau je suis bien tout va bien, je suis la petite sirène, je tourne-boule telle Némo, j'enchaîne les longueurs telle Aline Bernard. Faire mon sac, rien de plus simple, je fais ça depuis que j'ai 12 ans. Trouver du temps ? Facile, je suis la reine de l'organisation ne l'oublions pas. Alors quoi ? Ben alors, lorsque je sors de la Bouatte éreintée par tant de connerie, aller à la piscine... groumphff mouais... bof.

Alors du coup, j'ai regardé les tarifs pour faire à nouveau de la voile.
La voile, say trop bien, surtout comme équipier de Beau-Papa qui n'est absolument pas pédagogue et dont le bateau n'est pas de la plus belle jeunesse (en vrai il s'en occupe pas, il est un peu près de ses sous); je ne compte plus les fois où je me suis faite (gentiment) houspiller, ni les chouettes souvenirs de régates : partir très en retard, barrer et manquer s’empaler dans une bouée, faillir s’assommer lorsque la GV a lâché, avoir des bleus aux tibias, les bras douloureux à force de wincher, des ampoules aux doigts malgré les gants, toujours ne pas savoir comment monter un spi...

Enfin la voile say trop bien mais c'est PUTAIN DE CHER hors de prix. Beaucoup plus cher que d'aller faire trempette 1 heure. Ou que de faire de l'aquagym. Ou de l'aquabike, cette nouvelle activité trop à la mode.
Bon, tout ça pour dire que c'est ni cette semaine ni la prochaine que j'irai nager, mais je perds pas espoir.

Faudrait peut-être que je commence d’abord par faire mes exercices de guitare. Et mon sac pour Peuââris.

21:43 Écrit par Anouchka dans Moi Je | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : blabla de fille, love etc, rêve, voile

lundi, 15 septembre 2008

Pourquoi pas ?..

Il a le type « arabe », la peau mâte, les cheveux foncés et gominés, Elle a le type « hindou asiatique », de longs cheveux et un voile.
Tous deux se promènent à dos d’éléphant.

Pour leur mariage, Il lui offre un bateau qu’Il a fait construire, et a baptisé comme Elle.
Dans un grand amphithéâtre qui s'avance sur la mer, clos par des espèces de tentures colorées tel un grand chapiteau de cirque, des milliers de spectateurs sont venus admirer l’évènement.

Les cordages qui amarrent le bateau se rompent, le bateau s’élance sur la grande passerelle faite de rondins de bois, il prend de la vitesse et s’envole littéralement pour aller crever les tentures et s’étaler sur les flots. Dehors le soleil est aveuglant ; les spectateurs applaudissent, crient des « bravo » de félicité !
Elle est a bord, resplendissante, et Il l’observe depuis un bateau plus petit.

Soudain, un énorme craquement se fait entendre… la violence du choc est si forte que le bateau n’y résiste pas, sa coque se brise… Elle est prise de panique, crie, les remous se font plus violents alors même que l’eau s’engouffre puis Elle chavire !

Aussitôt, les bateaux alentours se précipitent pour venir à son secours, las ! Des orques font leur apparition et la prennent en chasse…
Contre toute attente, elle réussit à gagner la plage à la nage, puis se met à courir de toutes ses forces, suivie de près par 2 orques, puis par des spectateurs qui courent après les orques, puis par des manchots.
Tout ce petit monde passe alors devant une passerelle arborée où se planquent des flics dans une Peugeot 505 break, qui se mettent en chasse…

Et c’est là que le réveil a sonné.

Ce soir, je prends un Atarax.

20:08 Écrit par Anouchka dans ... | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : blabla de fille, rêve, voile

mardi, 11 mars 2008

Verlaine à l'envers

Cette nuit j'ai rêvé que je sauvais Bradgelina d'une mort par noyade, sur une plage, alors qu'ils tentaient, agrippés l'un à l'autre (Angelina sur le dos de Brad précisément) de maintenir un énoooorme spi qui fascillait violemment.

Puis on se retrouvait dans un manoir des Hamptons où je me suis fait cette réflexion ultime que la moquette, c'est vraiment moche et pas pratique. Gna.

17:06 Écrit par Anouchka dans ... | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : blabla de fille, vrac, rêve, voile

mardi, 27 novembre 2007

Résumé du week-end

12 heures de sommeil j’ai une nouvelle ménagère hyper clâââsse j’aime boire du Vaqueyras et prendre l’apéro en discutant jusqu’à pas d’heure mon repas sud-ouest style de samedi a déchiré sa mémé ai trop fumé quand j’s’rai grande je veux faire groupie de guitariste ;-) et chanter avec Chouchou sur le clip de « Coffee & TV » by Blur faire des galipettes jusqu’au bout de la nuiiiiiiiiiiiit c’est bon pour le moral se lever le dimanche à une heure indécente pour une régate en mer, c’est que du bonheur… mais ça laisse des traces : 4 bleus au genou gauche, un en forme d'œuf de caille sur le droit, un sur la fesse, un au poignet droit, et des courbatures à peu près partout tu sais ce que c’est qu'une tomate avec une cape ? C’est Super Tomate ! (ok ==>) je veux changer de bouloooooot... :-|

00:40 Écrit par Anouchka dans Epices et Tout ! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blabla de fille, vrac, voile, love etc

lundi, 23 juillet 2007

Plouf

Bilan après deux jours de voile :
- suis la seule à me baigner sans combi (vu que j'en ai pas t'façon j'vais pas faire ma chochotte)
- cervicales douloureuses
- un ptit coup de soleil sur le nez et un fabuleux sur les épaules (trace de tshirt, so glamourous)
- 2 bleus en sus des 3 que j'avais déjà
- 2 entailles aux pieds
des MEGA PUTAIN de BONS souvenirs
Ouais je sais, la vie est dure… surtout que pendant ce temps-là partout ailleurs, il fait moche mouahahah *satanique*

22:27 Écrit par Anouchka dans Sous la Couette | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : blabla de fille, voile

vendredi, 15 juin 2007

A l'abordaaaage !

Depuis ma plus tendre enfance, je suis fascinée par les histoires de pirates, de galions, de vieux loups des mers qui se pochtronnent au rhum, de flibustiers aux jambes de bois, de femmes faussement effarouchées dans leurs robes de crinoline et leurs jolis jupons d'un blanc immaculé qui se font prendre sur un tonneau… mais je m’égare.

Alors, bien sûr, histoire de finir la trilogie, je suis allée voir Pirates des Caraïbes III - looong, troooop looong... et je me suis bien pété les reins dans mon fauteuil poussiéreux.

Bref, tout ça pour dire que je suis encore plus impatiente de ce qui va arriver bientôt...
J'ai la chance, le privilège et le bonheur de participer prochainement à une grande parade nautique et d'embarquer à bord d'un des plus beaux gréements au monde.

Autant vous dire que pour la passionnée de mer et récente navigatrice que je suis ça va déchirer sa mémé :-D

00:17 Écrit par Anouchka dans Moi Je | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : blabla de fille, voile

samedi, 07 octobre 2006

En route, moussaillon !

Ce matin j’ai fait mon baptême de voile. Un régal pour l’amoureuse de la mer que je suis. Le jargon et la navigation pour une novice ne sont pas évidents – et j’avoue que lors du changement de bord j’ai fait beaucoup d’huile !.. mais c’est grisant. Admirer les couleurs, se remplir les poumons d’iode, et apprécier, tout simplement.

Un plaisir à consommer sans modération !

16:40 Écrit par Anouchka dans Moi Je | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blabla de fille, voile

 
Le Grand Souk | Anouchka © 2005-2017