Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 23 décembre 2016

La vie serait tellement plus simple si nous étions des micro-ondes

Je ne me rappelle même plus la dernière fois que je suis venue sur le blog. Probablement pour me plaindre diraient les mauvaises langues – à raison ?!

Nous avons donc emménagé il y a 3 mois, et nous sommes bien là où nous sommes.
Le quartchier est sympa, les voisins sont sympas, le coin est sympa. Avec l’Homme on s’engueule tout le temps ou presque et on baise pas ou plus, mais on mange bien et on boit bien et c’est déjà pas si mal. Nous n’avons accroché aucun des tableaux aux murs ni installé les butées de portes mais on a pris nos marques, nos repères, nos habitudes.
Contre toute attente je me suis plutôt bien réacclimatée, et lorsque je regarde la météo du SFE franchement y’a rien à y envier. Alors certes j’en suis à mon troisième rhume en 3 mois mais c’est plutôt dû à la fatchigue chronique : je ne suis plus crevée, je suis cui-cuite. Je n’ai pas pris un gramme, le deuxième effet kiss cool de vivre sur les nerfs vraisemblablement.

lack%20of%20coffee.gif

L’Asticot grandit à une vitesse folle, c’est un gentil ptit bonhomme charmeur au caractère bien trempé. Pas facile tous les jours mais définitivement ma plus belle réussite <3<3<3.

J’ai un rythme de vie intense, je cours partout tout le temps, j’ai stoppé net le sport et je vois mal quand j’en ferai aujourd’hui à part… la nuit. J’ai du retard dans mes textos, dans mes mails… autant dire que je ne suis pas une très bonne amie en ce moment, voire une amie en mousse [gif spéciale dédicace ^^]. Le bureau des plaintes reste néanmoins ouvert.

there%20there.gif

J’ai complètement laissé tomber l’idée de visionner des films puisque les soirées ne démarrent que tard. Du coup, je me rattrape en séries : this is us, the affair, divorce, et grey’s anatomy parce que bon, c’est mon pêché cu-cul mignon. Sinon on est allé voir Rogue One et c’était vachement cool.
Ma vie sociale est proche du néant, mais j’y travaille. J’aimerais avoir une journée cocooning pour dormir jusqu’à 09h30, prendre un bain, aller chez le coiffeur et la manucure… faire du shopping pour moi dans un centre commercial… mais ça pourrait aussi bien se terminer en pyjama les cheveux gras à bouffer du pop corn vautrée sur le canapé que ce serait génial.

Ma blogroll n’est plus qu’une vaste blague, plus grand monde ne lit de blogs à présent… est-on trop vieux pour ces conneries ? Avons-nous des vies plus prenantes, moins envie de s’épancher ? Probablement un peu de tout ça.
Je ne ferme pas le blog, je n’en ai pas envie, je reviendrai de temps à autres ici, d’ici là portez-vous bien et tenez-vous mal !

darth%20funfair.gif

mercredi, 12 janvier 2011

Paye ta vieillitude

Et un joyeux anniversaire à ma Cracotte préférée, qui bascule du côté obscur de la force de la trentaine aujourd'hui :)

 

09:11 Écrit par Anouchka dans Epices et Tout ! | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : blabla de fille, blog, smile

lundi, 06 décembre 2010

Lorem ipsum

En politique, il y a la valse des chaises musicales le remaniement ministériel, il n’y a pas de raisons qu’il n’y en ait pas sur le blog. Un remaniement léger certes, comme en politique, « dans la continuité » :)

A défaut de finalement me décider à déposer un nom de domaine (flemme de payer, flemme d'entretenir toussa) je reste chez H&F.
A défaut d'avoir trouvé un nouvel bel habillage qui me satisfasse, j'ai gardé le même.
A défaut d'avoir le temps de remanier et ma css et mes templates, j'ai bidouillé. Léger. J'en suis qu'à la moitié de mon bouquin "how to html5-css well" donc c'est pas si mal. Pis c'est pas comme si ça s'oubliait vite, le langage informatique, quand tu pratiques pas.

Bref.

Nouvelle bannière, plus colorée et plus épurée. Mise à jour du Capharnaüm et une nouvelle liste, « Dans les Mirettes », liste non exhaustive de blogs qui sont bien.
Egalement mise à jour de la Boîte à Outils car désormais j’ai besoin d’amouuuuur je suis aussi ici et .
Je ne sais pas ce que ça donne si tu me lis via un flux rss, mais si t'es un peu curieux tu viendras voir directement ici.

Bien entendu, pour les futilités quotidiennes je suis sur twitter et le bureau des plaintes n'a pas changé d'adresse. Pour celui des pleurs, viens me voir à la Bouatte je t’offrirai un café :p

10:47 Écrit par Anouchka dans Epices et Tout ! | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : blabla de fille, blog

mardi, 30 novembre 2010

Trois p'tits tours et puis s'en va

Ca a commencé le 7 septembre 2010. Un mardi. Je le sais je conserve mes mails et j'ai vérifié.

Au début j'ai cru à un spam mais la curiosité l'a emporté et j'ai ouvert le mail.

Un de mes lecteurs, oui un lecteur mâle (car j’ai peu de lecteurs, et une majorité de lectrices [on me dit dans mon oreillette que ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité - ceci étant si j’avais un chouia plus de lecteurs ça m’irait aussi]) bref un lecteur mâle qui me disait combien il appréciait ma verve, et voulait en savoir plus. Sur moi, ma vie, mon œuvre.

Un admirateur !! J'étais flattée.

Nous échangeâmes quelques mails, 11 en tout, et même des photos. Non seulement l’homme savait manier les mots mais il n’en restait pas moins charmant. Et ça, ça ne court pas les rues, j’aime autant vous le dire.

Je reconnais que je tardais à répondre parfois mais... je réponds toujours, de la façon la plus sincère possible (et Dieu sait qu'à l'écrit, c'est pas évident). Depuis le 18 novembre, plus rien. Dommage…

21:58 Écrit par Anouchka dans ... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blabla de fille, blog

samedi, 30 octobre 2010

Et de cinq !

Joyeux anniversaire au Grand Souk, fièrement accouché dans la douleur et élevé par moi-même.

5 ans de blog c'est aussi 5 ans de tranches de vie, 5 ans de Bouatte, de transhumances et autres itinéraires bis (Egypte, Irlande, Thaïlande, Italie, USA), 2 hommes et une aventure sans lendemain, des amis perdus, de nouveaux amis, de belles rencontres et une bonne quinzaine de paires de chaussures !

Merci à tous de me lire et de participer à la vie de ce blog !

10:12 Écrit par Anouchka dans Epices et Tout ! | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : blabla de fille, anniversaire, blog

vendredi, 16 juillet 2010

Les tenants et les aboutissants

Pour comprendre de quoi je parle, tout d’abord il faut aller lire ceci.

The fact were these :

Le copain dont il est question est un ami de Mister S. mon cher plombier remisé au panier depuis plusieurs mois, et qui ne donne plus signe de vie depuis.

On ne se connaît pas vraiment, on s’est vus plusieurs fois, c’est quelqu’un de sympa, intéressant, pas mon genre physiquement mais joli garçon, beaucoup de bagout. Ni plus, ni moins.
D'autant que baleine sous gravillon ou pas, si un mec est attiré par une nana y’a moyen qu’il le lui fasse savoir. Mon côté pragmatique.

Le monde étant parfois trop petit, il se trouve que le copain est maqué avec la Despote. Je l’ai su par Mister S., qui a sans doute dû le répéter à son pote, qui lui en aura parlé à sa nana la Despote.

La même Despote qui, depuis, fait montre d’étroitesse d’esprit en me snobant copieusement, en alternance avec une sombre hypocrisie féminine consistant à être aimable, voire te parler et faire semblant de s’intéresser à toi.
La même Despote qui n’a pas daigné répondre à mes mails lorsque j’étais malade et ne pouvait aller à la répète, celle-là même qui pète plus haut que ses fesses.

Le pragmatisme, ça pique un peu des fois.

Il se trouve que j’ai revu son copain à chaque concert. L’occasion de s’échanger quelques mots, sans plus. Il se trouve qu’il bade la Despote à fond, j’ai rarement vu ça.

Effectivement, j’ai été fort (et agréablement) surprise d’apprendre qu’un gars que je ne connais que de loin prend de mes nouvelles, au contraire de la Despote que je vois toutes les semaines depuis 10 mois. Effectivement, cela m’a fait plaisir d’apprendre que leur couple bat de l’aile, car bien que je n’en ai strictement rien à faire j’ai toujours trouvé qu’ils étaient mal assortis.

Suivant l’avis féminin pragmatique - étant moi-même une personne de bon sens - et sans le savoir également semble-t-il l’avis masculin, je me suis dit qu’une personne qui prend de mes nouvelles sans me connaître était plutôt gentil, cela démontrait un certain intérêt, mais pas forcément un intérêt certain (nuance, nuance !!!) ; j’ai trouvé le copain sur un réseau social bien connu, et je lui ai envoyé un message d’une banalité affligeante : « salut… espère que tu vas bien… bonnes vacances… sans doute à la rentrée… bisous ».
Histoire de voir si ça ricochait. Ou pas :p

Et voilà comment le pragmatisme, la raison et le bon sens n’ont finalement jamais fait bon ménage avec tout ce qui touche de près ou de loin à l’affect.

Quoique.

11:12 Écrit par Anouchka dans Epices et Tout ! | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blabla de fille, blog, vrac

vendredi, 28 mai 2010

C'était il y a un an

Comment arrive-t-on à nouer des sentiments réels pour des personnes que l'on n'a jamais vues ?
Je ne sais pas. Pour ma part, c'est indéniablement par la vérité de ce que ces personnes sont, je crois : un mélange savant d'intelligence, d'originalité, d'humour caustique et de sincérité tranchante dans le vif.
Quand j'étais ado, le Grand Chef m'avait donné une liste de personnes qui souhaitaient avoir des penpals (= des correspondants) pour pratiquer leur anglais. 15 ans plus tard, je continue de correspondre régulièrement avec 2 nanas que je n'ai jamais rencontrées, et que je considère pourtant comme des amies.

De même, comment tisse-t-on des liens solides sur un réseau virtuel de blogging ?

Je me faisais exactement cette réflexion à propos de Kelly, que je lis depuis... peut-être 6 ans ? Je ne me souviens pas comment j'arrive sur les blogs. Ni depuis quand je les lis.
Ce qui dénote, ce qui m'attire, ce qui me plaît, ce qui me fait rester surtout, c'est la sincérité, l'honnêteté au-delà des apparences. De se raconter sans se la raconter, de ne pas se prendre au sérieux, d'avoir connu un peu la vie aussi, d'écrire avec son âme et ses tripes, même si chacun sait que ce qui est écrit n'est ni tout à fait la vérité, ni tout à fait faux.

Apprendre à connaître une personne par internet, un blogueur en l'occurrence, c'est l'accompagner un peu dans sa vie au fur et à mesure de ses écrits, même si chacun est derrière son écran. C'est mettre son grain de sel dans les commentaires. Si les échanges sonnent faux, les deux parties s'en rendront compte, et ne s'en tiendront même pas rigueur. Cela restera superficiel, et voulu, et ce sera très bien comme ça.
Certains n'autorisent pas les commentaires. Mais ils savent qui vient les lire. Et ça peut paraître anodin, mais pour ma part me retrouver dans la blogroll d'une personne que j'estime virtuellement, ou avoir un commentaire de sa part c'est une petite fierté. Pas dans le sens nombrilisme du terme (oh, vois comme je suis connue sur la place publique !) mais plus parce que nous apprécions ce que chacun écrit. C'est très subjectif, bien sûr, mais ça fait plaisir.

Les relations qui peuvent se créer sur internet pourront devenir plus sérieuses avec le temps ; et puis, cela se fait somme toute naturellement. On échange des commentaires, on échange des mails, on devient « amis » sur FB, on s'échange notre adresse msn, notre n° de téléphone... et un jour on pourra être amené à nous rencontrer IRL. C'est bizarre, il y a toujours l'appréhension de passer de l'autre côté de la barrière. Mais à ce jour je peux dire que je ne me suis pas trompée sur les blogueurs que j'ai rencontrés.

Oui, je crois qu'on peut définitivement avoir de l'empathie pour une personne que l'on connaît d'abord virtuellement, et s'en soucier véritablement sans pour autant être considéré comme un proche.

Il y a un an, je suis allée dans un rayon spécialisé, et j'ai acheté un petit quelque chose que j'ai supposé être rigolo, utile, et qui ferait surtout plaisir ; je l'ai envoyé par La Poste, un peu fébrile. Je n'oublierai pas cette date, car elle tombe pile le jour de la fête d'un de mes ex. J'ai conservé le texto que j'ai reçu ce jour-là, à l'heure même où cette note est publiée.
Joyeux anniversaire Lapinette. Tes parents sont un peu barrés, mais ils sont formidables ^^

11:55 Écrit par Anouchka dans Trucs de Filles | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : blabla de fille, blog

vendredi, 11 décembre 2009

Gniiiiiiiiiiiiiiii !

Aujourd'hui, j'ai reçu la photo d'un homme nu ET cravaté, rien ne pouvait me faire plus plaisir - surtout en ces temps de crève tenace.

J'ai déjà parlé ici de mon penchant pour les cravates.
Bon en fait, c'est plus qu'un penchant, je suis une fétichiste de la cravate. J'adore ça.
Je trouve qu'elle habille n'importe quel homme, qu'elle l'embellit même. Oui pour moi, un moche avec une cravate, est un peu moins moche ^^
Pour une femme, je trouve ça original et sexy. Décalé. Comme le tailleur pantalon. C'est la classe ultime.

Alors un homme nu et cravaté, miam :-)

15:25 Écrit par Anouchka dans Moi Je | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : blabla de fille, blog, smile

lundi, 30 novembre 2009

La question du lundi matin

« Ca va, t'as passé un bon we ? »
Traditionnelle question du lundi matin entre collègues, ou entre bloggueuses parfois :-) - même s'il elle ne s'adressait pas à moi en particulier, mais bon, j'ai décidé d'y répondre.

Alors moi ce we, déjà samedi j'ai fait un gros dodo, parce que j'ai fini la semaine sur les rotules.

J'ai décidé de m'acheter un nouveau matelas, et je pourrais bien en faire un post tellement c'est compliqué de trouver LE bon matelas ; bizarrement essayer un matelas un vendredi soir après une semaine de taff c'est pas une très bonne idée, car TOUS les matelas sont confortables et oui, avec un oreiller chouravé sur le lit d'à côté tu souris gentiment à la vendeuse qui te conseille de tous les essayer, en te disant que tu vas t'endormir là et passer tout le we chez Fly s'il le faut tellement c'est boooooooooooooon.
Après l'essayage de matelas j'ai fait des courses, ce qui a fini de m'achever. Rappelons que le we d'avant j'étais à Lyon, et le we d'avant avant j'étais à Toulouse, et tout ça c'est super mais c'est bien fatiguant étant donné que je n'ai plus 20 ans AHEM.

Bref, samedi matin j'ai mangé 2 croissants avec de la confiture d'abricot, car vois-tu, quand j'ai mes ragnagnas je ne pense qu'à bouffer. Et j'ai regardé « Question Maison » en prenant mon petit déjeuner.

Ensuite, j'ai passé environ une heure à feuilleter des magazines puis toute l'après-midi ou presque sur le PayCay de mon Homme pour trouver des idées de cadeaux de Noyel (LA grande arnaque, comme on sait).
Ainsi, l'idée de cadeau trouvée pour la Reine Mère et que j'ai soumise au Grand Chef m'est revenue dans la gueule encore plus vite qu'un boomerang, avec mention « bien mais pas top », ou plus précisément « bien, mais pas maintenant, la Reine Mère veut choisir, et en plus c'est cher ». Déjà que trouver des idées c'est le CALVAIRE, que Noyel CA ME FAIT CHIER, qu'aller acheter les cadeaux c'est la PLAIE, franchement, je crois que je vais faire des chèques et ça ira bien.

Du coup, pour me venger je me suis inscrite sur Twitter.

Ensuite, je suis allée au Vélodrome assister à France-NZ, où on s'est bien fait latter la gueule c'était grandiose.

J'ai poireauté 35 min pour manger un sandwich merguez tiédasse.
A 20H15 nous étions sur le point de rentrer. Notre ticket indiquait tribune Ganay haut rang N (cf. plan).
On se pointe devant l'entrée principale (aka Jean Bouin) comme on fait d'habitude, mais bien sûr on est tombé sur SECURITE NEVEUTRIENSAVOIR qui a décidé de nous faire passer par l'autre côté (= par le virage sud pour arriver à Ganay), c'est-à-dire qu'il a fallu, à 15 minutes du début du match, qu'on fasse tout le tour du Vélodrome par l'extérieur (et c'est grand), qu'on fasse la queue pour rentrer, qu'on trouve la travée, et qu'on grimpe ces putains d'escaliers maudits à la con. Je n'ai jamais marché aussi vite de ma vie, je crois. J'avais l'impression de voler sur le sol. Par contre les marches je les ai bien senties dans mes cuisses, ces putes.

On arrive au rang N. Il y a deux escaliers intérieurs qui distribuent les tribunes. On prend celui de droite.
Et là c'est le drame : on arrive en haut des marches de notre travée, je suis en sueur, les merguez font le yoyo dans mon estomac, la tribune est blindée de monde car on est en tribune « visiteurs » (un genre de « poulailler » [regarde à nouveau le plan, tu comprends mieux mon désespoir]), les équipes rentrent sur le terrain oh bordel de merde les hymnes vont démarrer, j'attends « juste » ce match depuis 3 mois, je vais louper le haka, et je suis debout sur un siège supra loin avec une magnifique vue sur... le grillage... je ne verrai rien du match, ah mon Dieu ah mon Dieu AH MON DIEU les larmes me montent aux yeux, je suis enfer et damnation, je suis colère. TRES colère.

Et lorsque je suis colère, je fais des trucs que jamais je ne ferai dans un autre cadre, comme escalader une rampe et une partie du grillage pour m'approcher le plus possible d'un point de vue sans grillage. Finalement, SECURITE CHAUVE nous a fait passer de l'autre côté du grillage (au rang L), on s'est retrouvé assis sur les marches, collés deux par deux, dans le vent, mais on était bien, putaing.

Et dimanche, ben je me suis remise de toutes ces émotions de la veille :-).

14:10 Écrit par Anouchka dans Moi Je | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blabla de fille, journal intime, noyel, blog

vendredi, 20 novembre 2009

Geek du soir

J'ai passé toute la soirée sur l'ordinateur. Ça m'arrive parfois. De pas voir passer l'heure. Ou plutôt, de me moquer éperdument de l'heure qu'il est.

J'ai vaguement grignoté des biscuits d'apéro, je suis pas démaquillée, à moitié changée ; j'ai lu mes mails, j'ai trainé sur FB et sur internet plus généralement, tenté vainement de regarder Donnie Darko (mais... en vain : Jake machinchose aussi expressif qu'un mérou + le Dr Carter + Drew Barrymore le tout supra mal doublé = no way). J'ai mon bureau en vrac, j'ai pas fait mon sac, et demain matin je vais être à l'ouest.

Y'a des soirs comme ça, où je m'en fout, de tout...

01:37 Écrit par Anouchka dans ... | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : blabla de fille, médias, blog

 
Le Grand Souk | Anouchka © 2005-2017