Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 06 juin 2010

Opiniâtreté

Je suis une personne têtue, tenace, obstinée. Dans le sens où, lorsque je me fixe un objectif, même si cela me demande du temps et des efforts, je m'y tiens.

Typiquement, le week-end dernier, malgré mon vertige et une certaine appréhension (voire une appréhension certaine), je suis allée testée l'escalade en salle. J'y avais mûrement réfléchi, j'étais désireuse d'essayer, du coup j'étais relativement confiante avec moi-même avant d'arriver.
Je m'en suis très honorablement sortie, malgré ma crève (option boyaux qui font le yoyo), mon manque de tonicité (due à ... on sait quoi) et une redoutable magnifique quinte de toux en raison d'un peu de magnésie passée dans ma gorge. J'ai fait 4 ou 5 voies, c'est plutôt bien. Même que Le Piou était fier de moi, et ça, ça m'a vraiment fait plaisir.

Le soir venu, après un regain d'énergie due au Sancerre et à la finale pour le Bouclier de Brennus j'ai sombré dans la fatigue et la migraine, même que j'ai pas joué à Mario sur la wii. Dans mon malheur j'ai gagné une jolie robe fourreau noire :)

Heureusement, comme mon médecin est super (et qu'il a des oreilles bioniques lol) il m'a téléphoné pour prendre de mes nouvelles, et me faire une nouvelle prescription. Oui parce que ma laryngo-trachéite a viré en rhinopharyngite carabinée...

...

...

...

... une semaine plus tard (et après maintes quintes de toux et boîtes de kleenex vidées)... je suis presque débarrassée de ces foutus microbes.

À défaut d'avoir les moyens de m'acheter le sac à mains qui me fait de l'œil et que j'ai ajouté dans ma wishlist je vais claquer la thune que je n'ai pas en pharmacie hinhinhin *ironique*
En vérité, je suis partie en quête de jupes / robes / pantacourts, soyons fous, montrons nos blanches gambettes au monde entier. Pour l'instant ça ne me coûte pas un copeck, vu que je n'ai rien trouvé :/

Donc, cette semaine, j'ai couru pour visiter des appart' (comme toutes les semaines depuis environ un mois, en fait) : un grand très lumineux et calme mais pas équipé (et j'ai pas l'intention en plus de faire des frais pour acheter des meubles de cuisine, des plaques, une hotte et un dressing) ; un bien équipé avec grande chambre et grande salle de bain, mais pas assez de luminosité car pas de grande baie vitrée dans le salon. Et un supra moche malgré la vue mer, un pseudo balcon qui s'est révélé être une coursive, un parking sécurisé où n'importe qui rentre et sort (et où aucune place n'est privatisée), le tout dans un immeuble des 70s. Et annoncé comme « à voir absolument », lol.

A part ça, grâce au Piou Super Bricoleur mon bac à douche ferme à nouveau *joie*
Comme je ne suis pas la moitié d'une gourde, je me suis trompée dans mes savants calculs pour... enfin pour un truc très important. Blase puissance 1.000, je crois que je suis blonde intérieurement parfois... enfin bref, l'opiniâtreté ça me connaît, ce challenge-là ne fera pas exception.
J'attends un retour prochain de ma demande de DIF, et mon petit doigt me dit qu'elle est arrivée jusque dans les Hautes Sphères de la Bouatte. Croisons les doigts.
Le GPE suit son cours, je n'en parlerai que lorsqu'il sera complètement sûr, certain, définitif. Et si vous ne savez pas de quoi je parle, et bien tant pis pour vous.

Tchô.

vendredi, 07 novembre 2008

Complainte d'automne

Je suis fatiguée. Je n’arrive pas à mettre en pratique ce que je voudrais, je rame, je tricote, mais j’avance pas. Je fais des constats, oh ça oui, chui douée pour ça. Mais c’est pas pour autant que j’ai les idées claires, elles seraient même embrouillées en fait.

Accepter l’autre tel qu’il est c’est déjà s’accepter soi. Et pourtant on a tous, je crois, un certain penchant à vouloir modeler l’autre, tel qu’on le voudrait. J’ai franchis cette ligne, et ça m’horrifie.
Se détacher. Comment faire ?

A la rentrée je me suis fixée un challenge par rapport à mon boulot, que j’ai réussi, même si c’est un travail de tous les jours et de tous les instants. La GRH est une copine sympa, parfois.
Et c’est à présent du coté perso que je galère pour mettre ça en pratique. On ne peut pas changer ce que l’on n’est pas au fond de soi… La vérité, c'est que là tout de suite maintenant, j’ai pas envie de faire d’efforts.

Et puis.

Chui malheureuse.
J’ai plus de musique dans la voiture depuis 2 jours. Autant te dire que conduire pour aller au boulot sans musique = calvaire. Le silence me rend exécrable.

Bref.

J’en ai marre de la grisaille et de la flotte, jamais vu un pareil temps ici. Il fait nuit à 15H. C’est déprimant. Les températures font le yoyo, un coup chaud, un coup humide, un coup froid, histoire que tu choppes la crève à un moment ou un autre.france-argentine.jpg

Conclusion : « c’est mon cul » comme dirait Pénélope.

Heureusement.
Heureusement ce soir je suis en vacances.
Heureusement demain je serai... survoltée ^^
Heureusement ensuite je transhume.
Heureusement.

09:44 Écrit par Anouchka dans Moi Je | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : blabla de fille, journal intime, confidences, rugby

vendredi, 23 mai 2008

Tzzz

J’ouvre une porte, tzzz, je prends le jus.
Je fais la bise à quelqu’un, tzzz, je prends le jus.
Faut pas que je m’étonne de manquer de jus en fin de journée moi o_O.

Bon et sinon, allez Le Stâââde (con), et bon we !

17:08 Écrit par Anouchka dans ... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : blabla de fille, vrac, rugby

samedi, 05 novembre 2005

Le post jouasse

Cet aprèm, j'ai profité d'aller boire un coup avec les cops (et ma crève) sur le port de Toulon pour rendre visite à mon ti Germanicus, que je n'avais pas vu depuis des mois, alors parfois il faut forcer le destin ! Finalement nous voilà à passer une super soirée, à nous raconter nos vies, à reparler du « bon vieux temps », et le tout en regardant le match :-)

Il y a des personnes comme lui qui ont fait une entrée fracassante dans ma vie et qui y sont restées ; depuis il a une place de choix dans mon cœur.

 

Sinon demain ça fera un an que j'ai ma Tite Fée, en attendant de faire le prochain !

22:10 Écrit par Anouchka dans Sous la Couette | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blabla de fille, smile, rugby

 
Le Grand Souk | Anouchka © 2005-2017